Qu’est-ce que la colique de sable ?

Comme son nom l’indique les coliques de sable sont dues à l’ingestion d’une grande quantité de sable ou de terre par le cheval. Cette accumulation de sable dans le système digestif crée alors des irritations et endommage la muqueuse entrainant le déclenchement d’une colique.

 

Quelles sont les causes ?

La colique de sable est un problème environnemental causé par une gestion du pâturage peu adapté au cheval :

  • La petite surface des prés entraine le surpâturage, l’herbe est alors très courte, voire absente et une grande quantité de terre ou de sable est ingérée par le cheval
  • Les paddocks en sable sur lesquels les chevaux sont nourris au sol engendrent le risque d’ingestion de sable par le cheval. Il en va de même si une quantité très limitée de fourrage est donnée dans un filet à foin ou dans un râtelier, poussant le cheval à manger ce qui est tombé à terre.

L’accumulation de sable dans l’appareil digestif peut alors entrainer des douleurs, gêner le passage de la nourriture, des gaz etc.

 

LE POINT ANATOMIE

L’appareil digestif du cheval est virtuellement flottant dans l’abdomen, il n’y a que quelques points d’ancrage le reliant à la cavité abdominale. Cela le rend sensible aux spasmes causés par la douleur ou le stress.

 

Comment reconnaitre les coliques de sable ?

Les symptômes de la colique de sable sont similaires à ceux d’une colique « classique », à savoir :

  • Le cheval gratte le sol
  • Il regarde ses flancs
  • Il se couche, se lève, se roule, parfois de manière répétitive voire violente
  • Il cesse de s’alimenter

On notera cependant une diarrhée persistante chez un tiers de chevaux touchés due à la mauvaise absorption de l’eau et des aliments.

 

TEST DIY :

Récoltez 4 à 6 boules de crottin, mélangez-les à 1 litre d’eau et mettez le tout dans un sachet en plastique et faites un nœud.

Laissez sédimenter une quinzaine de minutes.

Palpez les sédiments à travers le sac, vous pourrez facilement détecter la présence de sable.

Si la quantité de sable est d’environ 1 cuillère à café, contactez votre vétérinaire pour un examen complet.

En attendant le vétérinaire, assurez-vous que votre cheval a du fourrage et de l’eau à volonté.

 

Préventions : Comment éviter les coliques de sable ?

Pour prévenir les coliques de sable, il est important de bien gérer le pâturage. Si cela est hors de votre contrôle, assurez-vous que votre cheval a du foin à volonté toute la journée et la nuit, donné en râtelier, dans une mangeoire ou dans un filet a foin. Si votre cheval a tendance à éparpiller beaucoup de foin au sol, vous pouvez placer un bidon ou un abreuvoir vide en dessous pour récupérer le foin. Le cheval pourra y revenir sans avoir à manger directement sur le sol.   

Si vous retrouvez du foin au sol, enlevez-le en même temps que vous ramassez les crottins. Si votre cheval « gaspille » beaucoup de foin, pensez à en vérifier la qualité et la composition : moisissures, mauvaises herbes et plantes toxiques…

Pour les chevaux particulièrement à risques, il est possible d’ajouter du psyllium à la ration.

 

La sélection Hilton Herbs...