Lymphangite ou engorgement ?

L’engorgement est un phénomène fréquent chez le cheval pouvant atteindre un ou plusieurs membres à la fois. Le/les membres affectés ne sont en général pas chauds et ne sont pas forcément douloureux.

La lymphangite se caractérise par un gonflement d’un membre, souvent un postérieur, mais contrairement à l’engorgement elle est d’origine infectieuse. Il s’agit d’une inflammation du système lymphatique d’origine bactérienne ou fongique (aucun cas de lymphangite épizootique n’a été rapporté en France depuis 1945).

 

La lymphangite, qu’est-ce que c’est ?

La lymphangite fait souvent suite à la contamination d’une plaie ou d’une petite blessure. En temps normal, le système lymphatique agit sur le drainage des tissus, la détoxification de l’organisme et la circulation des globules blancs aidant le corps à combattre les infections.

Lors d’une lymphangite le système lymphatique est débordé. Les ganglions peuvent se retrouver infectés et le reste du système lymphatique peut alors être contaminé. La circulation de la lymphe et le drainage des tissus deviennent alors difficiles et des œdèmes apparaissent.

system lymphatique du cheval

 Le système lymphatique du cheval

 

Comment détecter la lymphangite ?

Voici les signes caractéristiques d’une lymphangite sont :

  • Un gonflement rapide et parfois impressionnant du membre pouvant s’étendre du boulet à la mamelle
  • Une boiterie marquée
  • Un œdème chaud et douloureux
  • Suintement de la peau
  • Dans certains cas : fièvre, perte d’appétit et abattement.

 

Le test du godet, ou comment détecter un œdème : Appuyer légèrement sur la zone enflée. En cas d’œdème, l’empreinte persiste un instant après avoir retiré la main.

 

Comment aider un cheval atteint de lymphangite ?

Dès la suspicion d’une lymphangite il est impératif de contacter le vétérinaire pour une prise en charge rapide et éviter des séquelles telles que la déformation du membre.

Le traitement vétérinaire se compose de :

  • Antibiotique, pour combattre l’infection
  • Anti-inflammatoires, pour soulager la douleur
  • Anti-œdémateux, pour réduire le gonflement

En parallèle, des soins locaux sont souvent préconisés :

  • Nettoyer et désinfecter le membre
  • Doucher une dizaine de minutes
  • Une activité modérée et adaptée pour favoriser la circulation lymphatique
  • La pause d’argile à l’effet astringent
  • L’utilisation de bande de repos
  • Des compléments alimentaires pour soutenir le système lymphatique et le système immunitaire.

 

La lymphangite peut apparaitre chez les chevaux souffrant de gale de boue. Pensez à nettoyer et sécher les membres régulièrement. En plus, des compléments alimentaires soutenant le système immunitaire, le système lymphatique et la peau peuvent être bénéfique.

 


Lecture conseillée : La Gale de boue


 

La sélection Hilton Herbs

equimmune