On ne peut pas toujours compter sur l’étiquetage des aliments pour chiens. En effet, la réglementation actuelle n’oblige pas les fabricants d’aliments à préciser de quelle partie de l’animal est tirée la fraction protéique de l’aliment.

 

 

L’étiquette indiquera peut-être que l’aliment contient des protéines de bœuf, de poulet ou de poisson, ce que la plupart d’entre nous interpréteront comme de la viande de vache, volaille, mouton ou poisson. Ce n’est pas forcément vrai, car la part de protéines brutes d’un aliment peut être obtenue à partir de la tête, des pieds, du bec, des os, de la peau, des plumes et des organes internes des animaux.

Les aliments du commerce peuvent aussi contenir des conservateurs, des colorants et des mélanges d’arômes pour les rendre appétant. La seule manière d’être sûr de nourrir votre animal avec des aliments que vous-même mangeriez est de lui donner des produits frais que vous achèterez chez votre boucher, maraîcher, etc.

 

Donner une alimentation saine - Ce n’est pas si difficile !

Beaucoup de propriétaires se détournent de l’alimentation naturelle pour plusieurs raisons :

- Ils s’inquiètent du fait que leurs chiens ne reçoivent pas tous les nutriments dont ils ont besoin. Ne vous en faites pas, les animaux sauvages n’ont pas une alimentation scientifiquement équilibrée chaque jour et ils restent pourtant en pleine forme ! Si vous donnez à votre chien une nourriture variée composée d’aliments frais et sains, il recevra tout ce dont il a besoin pour être plein de santé et de vitalité. De plus, il existe de nombreux compléments naturels en vitamines, minéraux et oligoéléments qui peuvent être ajoutés à une ration faite maison.

- Ils sont préoccupés par le fait que de donner une “alimentation naturelle” va prendre du temps, coûter cher et sera compliqué. Rien n’est plus faux ! Une fois que vous aurez pris l’habitude de donner un régime naturel, et que vous serez bien organisé, cela ne vous prendra pas beaucoup plus de temps que d’ouvrir une boîte ou de verser des croquettes dans une gamelle. En plus vous aurez la satisfaction de savoir que votre chien reçoit une alimentation saine. Finalement, cela ne coûte pas plus cher que d’acheter un aliment de grande marque.

 


Lectures conseillées :


 

Comment préparer une ration BARF ou naturelle pour son chien ?

Chaque chien est un individu unique, comme nous, et vous devrez adapter sa ration à sa taille, sa race, son niveau d’activité, son âge, son état de santé etc.

 

 

L’alimentation du chien devrait être composée de :

 

De la viande

Une viande de bonne qualité et des os crus charnus représentent la partie vitale du régime d’un chien. Il est vraiment important de donner la viande crue car elle perd une partie de ses qualités nutritionnelles à la cuisson. Si vous devez la faire cuire, faites-la cuire très peu !

Beaucoup de grandes surfaces proposent des lots de viandes en gros. Vous pourrez garder les meilleurs morceaux pour les repas de la famille et mettre de côté les coupes que vous aimez moins pour votre chien.

Entretenez de bonnes relations avec votre boucher ! Il sera on ne peut plus heureux de vous fournir en gros du bœuf, du mouton, de la volaille, des abas et des os. Vous pourrez congeler tout cela dans des boîtes individuelles de façon à ne décongeler que ce dont vous avez besoin pour chaque ration. Vous aurez la satisfaction de savoir d’où vient cette viande et qu’elle est dépourvue de colorant et conservateur. Ne donnez pas que de la viande hachée, les chiens adorent mâcher de gros morceaux de viande crue, cela favorise le nettoyage des dents. C’est tellement simple de sortir un paquet du congélateur chaque soir, de le laisser décongeler pendant la nuit, puis de le distribuer le lendemain. Essayez de donner un peu d’abats comme du cœur, du foie ou du rein comme menu spécial une fois par semaine, cru ou très légèrement cuit. Des abats une fois par semaine suffisent. Ils sont riches en vitamine A, laquelle ne doit pas être donnée en excès.

Vous pouvez également vous procurer des ailes de poulet crus. Emballez-les par deux et congelez-les, il vous suffira ensuite d’en sortir deux fois par semaine. Ne vous inquiétez pas, elles sont sans danger même pour les petits chiens, assurez-vous seulement qu’ils sont CRUS. Votre chien va les adorer, les petits os des ailes sont excellents pour nettoyer les parois des dents et contribuerons à garder ses dents et ses gencives en bon état.

 

Des os

Donnez régulièrement à votre chien des os CRUS et charnus, s’ils sont beaux et bien pourvus de viande, ils peuvent remplacer un repas. Choisissez des côtes de bœuf ou d’agneau, ou bien des cous d’agneau, ils permettent un très bon nettoyage des dents, et des heures d’exercice non seulement pour les mâchoires du chien, mais aussi de son cou, de ses épaules et de ses pattes.

NB. Ne donnez jamais d’os cuits à manger à votre chien, la cuisson fragilise la structure de l’os qui peut se briser en esquilles, ce qui peut provoquer des occlusions et des dégâts digestifs.

 

 

 

Du poisson

La plupart des chiens apprécient le poisson. Sachez que certains chiens peuvent être allergiques au poisson, donc introduisez-le de façon progressive dans sa nourriture et surveillez l’apparition d’un éventuel problème.

 

Des œufs

C’est une excellente source de protéines et de calcium, mais n’en abusez pas. Ajoutez un œuf cru avec sa coquille écrasée à la nourriture une ou deux fois par semaine. Essayez de donner des œufs biologiques ou au moins des œufs de ferme si possible.

 

Des légumes

On peut les donner crus ou légèrement cuits. Les légumes crus comme les carottes et les brocolis peuvent être finement râpés à l’aide d’un robot, et conservés deux jours au réfrigérateur ou plus longtemps au congélateur. Certains préfèrent donner des légumes cuits, mais ne les faites pas trop cuire car cela détruit des enzymes importantes et les vitamines. Nos chiens mangent à peu près n’importe quel fruit ou légume, et en automne, ils m’accueillent toujours avec une pomme fraîchement tombée de nos arbres, qu’ils mâchonnent bruyamment avec plaisir.

On évitera cependant l’avocat, le raisin, les groseilles.

 

Des féculents

Les féculents fond débat ! Certains refusent de donner des céréales aux chiens, considérant qu’à l’état sauvage les chiens n’ont pas accès à ce genre de nourriture et que la fonction digestive canine n’est pas programmée pour transformer des céréales. D’autre pense que la nature opportuniste du chien et sa domestication fond des féculents un aliment à part entière. Dans tous les cas ces féculent doivent être cuits pour être plus digeste.

Si vous choisissez d’ajouter des céréales au régime de votre chien, utilisez du riz brun, de l’avoine, du millet ou du sarrasin. Pour les chiens qui présentent une intolérance au gluten, on peut utiliser des pommes de terre cuites.

 

De l’huile

L’huile de chanvre ou de saumon est une excellente source d’acides oméga 3 et oméga 6 indispensables à votre chien.

 


Le mot d’Hilary

Je suis allée récemment chez le boucher du quartier et il m’a vendu des os crus et charnus ainsi que des ailes de poulet. J’ai récupéré ainsi environ 100 ailes de poulet, 30 gros os crus de bœuf et des cous d’agneau. L’ensemble ne m’a coûté une vingtaine d’euros ! Je vais les congeler et les donner à mes deux chiens pendant les semaines à venir.

Deux fois par semaine je fais cuire une grande casserole de riz brun complet, d’avoine et de millet, et je râpe des légumes crus (carottes, brocolis, etc.) au robot. Le tout me prend 30 minutes maximum. Une partie du mélange est mis au congélateur et le reste au frigo. Je puise dedans chaque jour et y ajoute la viande crue préalablement congelée. En plus nos chiens reçoivent 5 ml d’huile de chanvre par jour.

Nous avons deux grands Dobermans nourris deux fois par jour sur cette base naturelle, cela me prend moins de 10 minutes pour préparer leurs gamelles. D’accord, c’est un peu plus long que d’ouvrir une boîte ou un sac, mais je considère que 20 minutes par jour, pour nourrir deux chiens, n’est pas de trop pour des animaux faisant partie de la famille et nous donnant tellement d’affection et de plaisir en retour ! Sans compter l’économie de temps et d’argent que vous ferez en évitant les traitements à la suite des problèmes engendrés par une mauvaise alimentation. Ceci est un investissement sur la santé à long terme.

Nous espérons que cet article vous aura intéressé et sera une source de réflexion sur la façon de nourrir vos chiens à l’avenir. Souvenez-vous que tout changement d’alimentation doit se faire progressivement. Suivez les grandes lignes de ce régime, mais adaptez la méthode à vos moyens et votre mode de vie. L’essentiel est de trouver la meilleure filière d’approvisionnement en matières premières, et de s’organiser pour se faciliter la vie !

De nos jours de nombreuses marques proposent des rations crus préparées. On les retrouve au rayon surgelé des animaleries. Elles offrent une alternative pratique au fait maison au quotidien ou en dépannage !