Autres noms : agneau-chaste, poivre des moines, gattilier

Parties utilisées : baies récoltées à l’automne

Indication : régulation du cycle menstruel, de la lactation et des troubles hormonaux

En usage interne : dose pour un cheval, par jour dans la nourriture : 15g

L’agnus castus ne doit pas être utilisé pendant la gestation. Il est conseillé d’interrompre le traitement de la poulinière pendant cette période. Cependant l’éleveur pourra y avoir recours avant les saillies pour réguler les chaleurs de ses juments s’il y des problèmes.

L’agnus castus était déjà utilisé au IVème siècle av. J.-C. pour réguler les cycles menstruels des femmes. Il était réputé pur ses effets anaphrodisiaques et c’est en jonchées qu’il accueillait les moines novices à leur entrée au monastère, d’où con nom de poivre des moines.

vtiex-agnus-castus-gatillier

Etude de cas, Hilary Self :

On m’a un jour présenté le cas d’une jument de CSO terriblement perturbée qui, si elle n’avait pas été attachée, se serait probablement blessée à force de s’agiter et de s’infliger des morsures aux flancs et aux grassets. Elle était très difficile à contrôler. Depuis quelques temps, on lui donner des hormones de synthèse, mais ce médicament ne pouvant pas être donné sur le long terme, le propriétaire cherchait d’autres solutions.

jument-chaleur-pisseuse

D’un caractère doux, elle devenait tendue, irritable voire dangereuse dès qu’elle était en chaleur. Avec l’accord du vétérinaire, on lui donna 15 g par jour. Au bout d’une vingtaine de jours, son comportement s’était considérablement amélioré. Elle avait cessé de se mordre et était redevenue calme et docile. Comme elle se sentait mieux, ses performances à l’obstacles s’améliorèrent.

Il ne faut pas voir cette plante comme un remède miracle, cependant, dans le cas où un déséquilibre hormonal a été diagnostiqué, elle s’est montée efficace seule ou en complément d’implantes ou de médicaments. Bien souvent, une cure de courte durée suffit.