Malgré son nom, la gale de boue n’est pas une gale à proprement parler. Il s’agit d’une infection bactérienne.

Les causes de la gale de boue

La gale de boue est une infection généralement causée par la bactérie dermatophilus congolensis. Cette bactérie présente dans le sol s’installe au niveau du paturon et sur les membres lorsque la peau est fragilisée. L’humidité en favorise le développement, d’où l’augmentation des cas à l’automne et pendant l’hiver.

Plus rarement, elle peut également être causée par une litière mal entretenue ou si le séchage des membres, en particulier du paturon, n’est pas effectué correctement.

Les chevaux ayant des fanons épais et fournis ou des balzanes blanches ont tendance à développer de la gale de boue.

Détecter les symptômes

Comme bien souvent, plus les symptômes sont détectés tard, plus le problème est difficile à soigner.

L’infection se traduit d’abord par une inflammation de la peau. Ensuite, on observe une perte de poil et l’apparition de lésions cutanées recouvertes d’une croute parfois suppurante.

Ces petites plaies sont alors la porte d’entrée de nombreux germes : champignons, staphylocoques etc.  

Sans traitement adapté, la gale de boue peut entraîner une boiterie, une lymphangite voire une septicémie.

 

Mieux vaut prévenir que guérir

Il faut d’abord s’attaquer au lieu de vie du cheval. S’il est en box, il faut veiller à ce que la litière soit propre et désinfecter les locaux régulièrement.

A l’extérieur, il faut éviter autant que possible de laisser les chevaux dans la boue : changer de place les abreuvoirs et mangeoires, déplacer l’entrée du près ou clôturer l’espace ou les chevaux ont tendance à stationner.

Finalement, il faudra veiller à bien sécher les membres. Evitez également de couper les fanons, leur rôle est de dévier l’eau ruisselant le long des membres hors du paturon.

Finalement, on peut agir de l’intérieur avec un complément pour soutenir l’immunité et la santé cutanée. On privilégie les compléments à base d’échinacée pour soutenir la réponse immunitaire et riche en acides gras essentiels pour améliorer la résistance de la peau.

Traiter la gale de boue

Après avoir pris les mesures préventives nécessaires, il convient de nettoyer les plaies régulièrement :

- Lorsque cela est possible, faire un lavage local avec un shampoing traitant antibactérien et antifongique – attention à bien sécher !

- Autrement, enlever la boue à la brosse et nettoyer la zone concernée à l’aide d’un produit antiseptique adapté.

- Appliquer une lotion protectrice et cicatrisante aux propriétés antibactérienne et antifongique.